Bore out : Comment sortir de l’ennui ?

Bore out : Comment sortir de l’ennui ?
The following two tabs change content below.
Romahn Chedli

Romahn Chedli

Le football comme source de bien-être, j'utilise Skappy pour vous le transmettre !

Bore out : Comment sortir de l’ennui ?

Vous rêveriez d’avoir le temps de faire votre liste de course, de prendre le temps d’organiser l’anniversaire de votre petit dernier ou de voir la fin de la série Games of Throne tout en étant au travail…. Et bien certains salariés s’ennuient tellement qu’ils sont en capacité de réaliser vos rêves. Mais contrairement à ce que l’on pense, cet excès de temps libre est loin d’être une partie de plaisir.

On vous dit tout sur le bore-out la tribu 😉

Certains sont surmenés par une activité professionnelle trop intense (burn-out), d’autres en recherche inespérée d’un emploi (chômage) et au milieu de tous cela, il y a ceux qui s’ennuient désespérément  au travail (bore out). J’entends bien, vous imaginez des personnes qui se connectent sur Facebook le temps de quelques minutes, qui regardent par la fenêtre sans savoir réellement pourquoi, qui prennent des pauses café un peu plus longues, comme nous l’avons tous déjà fait on ne va pas se mentir :) . Seulement vous vous demandez comment est-il possible de les comparer à des personnes au chômage ou en situation de burn-out.

Et bien le bore-out représente plus qu’un simple ennui durant une baisse d’activité. C’est une véritable mise à l’écart orchestrée volontairement ou non par ses collègues, ses dirigeants, voire l’ensemble de l’entreprise.

Phénomène nouveau, le bore-out peut prêter à sourire lorsqu’on l’évoque pour la première fois. Mais pourtant, ce syndrome n’est pas à prendre à la rigolade. De nombreux salariés confrontés à ce trouble se sont retrouvés dans des situations compliquées pouvant aller jusqu’à avoir des pensées suicidaires.

L’ennuie prolongé au travail demeure encore tabou, mais dans certains cas, l’employé peut décider de se rebeller en engageant des poursuites à l’encontre de son employeur

La définition du prof

« Le bore-out ou le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui, à ne pas confondre avec le burnout, est un trouble psychologique engendré par le manque de travail, l’ennui et, par conséquent, l’absence de satisfaction dans le cadre professionnel. Il se caractérise par trois éléments : l’ennui, l’absence de défis et le désintérêt selon Peter Werder et Philippe Rothlin, auteurs du premier livre, Diagnosis Boreout, ayant mis en lumière le problème. », Psycho-bien-etre.be

Le bore-out vs le burn-out (infographie)

Bore out : Comment sortir de l’ennui ?

Les causes du bore-out

Plus malin et plus vicieux que le burn-out, le bore-out est encore plus compliqué à décelé. Tabou pour la majorité d’entre nous, il est difficilement avouable que l’on est payé à rien faire. Induit via un épuisement professionnel par l’ennui, le bore-out peut découler de plusieurs causes :

  • Un manque de travail. L’employé ne se sent pas concerné par l’activité de l’entreprise.
  • Un manque de reconnaissance. L’employé a l’impression d’être mis à l’écart par ses collaborateurs.
  • Des missions dévalorisantes. Parfois pouvant aller jusqu’à récupérer les enfants de son supérieur à l’école, le salarié ne se sent pas considéré à sa juste valeur.
  • Des tâches répétitives. Le fait de reproduire indéfiniment les mêmes actions empêche l’employé d’étaler toutes ses compétences. Ainsi, il se contente de ce qu’on lui demande de faire sans en être satisfait.

Le travail est censé répondre à plusieurs aspirations comme : l’argent, l’épanouissement, l’évolution de carrière, le réseau social, le plaisir. Si celle-ci sont amenées à disparaitre,  le salarié ne trouve donc plus aucun intérêt à jouer son rôle et s’enferme peu à peu dans une bulle négative.

Les effets du bore-out

Vous l’avez désormais assimilé, le bore-out n’est pas à prendre à la légère et ses effets peuvent être redoutables. Plus redoutables que ceux du burn-out par ailleurs. En effet, passer ses journées à s’ennuyer est plus nocif qu’une surcharge de boulot étant donné que la souffrance parait beaucoup plus longue. Les individus victimes de bore-out en viennent à simuler un surcroît de travail par honte vis-à-vis de leurs collègues. Pour cela ils utilisent plusieurs petites astuces afin de ne pas se faire repérer comme étaler en vrac des dossiers sur leur bureau, laisser en permanence une fenêtre ouverte sur leur PC, soupirer en songeant un travail trop intensif,…

Ce déni se retranscrit par des effets néfastes sur la santé :

  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Stress
  • Tristesse
  • Pensées suicidaires
  • Ulcères,…

A ne pas sous-estimer, ce véritable fléau peut vous faire glisser dans ce cercle destructeur sans que vous n’agissiez… Mais heureusement il y a Skappy ! 😀

Nos conseils pour vaincre le bore-out

Comme d’habitude la tribu, on ne vous laisse jamais avec vos problèmes. Nous avons élaboré pour vous une liste de conseils à suivre afin de se défaire du bore-out, ou de le prévenir dans le meilleur des cas :)

  • Parlez de votre situation à votre supérieur. C’est sans doute la 1ère décision à prendre. En aucun cas vous ne devez attendre et prier pour que les journées se terminent vite. Vous devez prendre les choses en main, cela passe par un entretien avec votre supérieur hiérarchique. Cet échange aura pour but de redéfinir votre rôle au sein de l’entreprise, au profit des deux parties :)
  • Développez vos compétences. Il se peut que votre employeur ne vous confie pas certaines tâches au vu de votre manque de compétences. Ce n’est pas un problème, il suffit de vous former. Aujourd’hui, l’information est accessible à tous grâce à internet. N’hésitez pas à faire appel à nos amis que sont les moteurs de recherche, les plateformes de vidéos, les forums,… pour accroitre vos aptitudes professionnelles. Toujours grâce à internet, vous pouvez acquérir de nouvelles compétences en vous inscrivant à des cours en ligne (MOOC) par exemple.
  • Proposez votre aide. On ne compte jamais mieux que sur soi-même… sauf quand on n’a rien à faire au bureau ! Discutez donc avec vos collègues concernant leurs missions et proposez votre aide si vous en êtes capable. Dans le cas contraire, intéressez-vous (sans les déranger) aux tâches qu’ils doivent accomplir afin de développer encore une fois de nouvelles compétences.

Comme tous les troubles impactant votre état de santé, il faut s’en défaire au plus vite. L’erreur à ne pas commettre et de rester statique face au problème. Dans le cas où vous ne pouvez pas respecter les conseils que nous vous avons prodigué, il ne faut pas avoir peur de changer de travail. Changer de travail n’est pas la fin du monde, au contraire dans une telle situation cela représentera un nouveau challenge plein d’opportunités.

Romahn CHEDLI

Community Manager

Skappy, booster de bonne humeur !

The following two tabs change content below.
Romahn Chedli

Romahn Chedli

Le football comme source de bien-être, j'utilise Skappy pour vous le transmettre !