Que diriez-vous d’être heureux dans les transports en commun ?

Être heureux transports en commun
The following two tabs change content below.
Romahn Chedli

Romahn Chedli

Le football comme source de bien-être, j'utilise Skappy pour vous le transmettre !

Les transports en commun sont constamment assimilés au stress. Nous allons vous démontrer pourquoi détiennent-ils une telle réputation ; puis comment vous arriverez à y échapper en bon Skappier, grâce à nos conseils.

« 8:00, Comme tous les matins, je me réveille en baillant le reste de la nuit que je n’ai pas terminée, prends un petit-déjeuner équilibré, m’habille et hop ! J’enfile mes chaussures direction la station Oberkampf sur la ligne 9. Tout en descendant les marches une à une, je sens ce doux élixir de détritus accompagnée d’un agréable souffle chaud qui me remonte jusqu’au nez. Une fois dans la bouche de métro je pose mon « Passe Navigo » sur le scan du portique pour que celui-ci m’ouvre la voie… on me bouscule… J’imagine que c’est un jeune de mon âge qui fraude, et qui en profite pour passer avec moi. Je me retourne et vois une mère de famille me lancer un grand sourire en guise de remerciement. C’est à n’y plus rien comprendre !

Je me dirige donc vers le quai, sourire aux lèvres suite à la scène que je viens de vivre, musique dans les oreilles et monte dans le métro direction Mairie de Montreuil. Pas grand monde ce matin, il y a même une place assise. La sonnerie retentit ! Une femme propre sur elle court en secouant sa mallette de gauche à droite dans l’espoir de me rejoindre dans le wagon. Je parie avec moi-même (oui et alors ?) qu’elle n’y parviendra pas. Pari gagné ! (de toute façon je ne pouvais que l’emporter) C’était à deux doigts. Je décroche encore une fois un sourire face à cette situation cocasse et en retour elle me foudroie d’un regard. Il faut relativiser,  elle n’aura qu’à patienter 2 petites minutes et grimper dans le prochain métro.

Le métro avance, les arrêts se succèdent jusqu’à ce que la rame se remplisse. Je me retrouve au milieu de tout ce monde, bien heureux d’avoir ma désirable et confortable place assise. Un vieil homme grimpe dans le wagon… J’ai encore parlé trop vite, je me lève par respect et lui laisse mon trône. Tout comme la « mère de famille » il me récompense d’un immense sourire jusqu’à m’en faire oublier le doux coussin sur lequel j’étais.

Je descends station Croix de Chavaux, toujours souriant des fabuleuses rencontrent que j’avais faites. Je suis prêt à rejoindre le bureau pour y rédiger l’article que vous êtes en train de lire »

Tout comme moi vous êtes 4,05 millions de passagers chaque jour à utiliser le métro parisien pour se rendre au travail.

Ca fait pas mal de monde n’est-ce pas ?

Outre la forte affluence de voyageurs, ce qui a tendance à nous exaspérer, ce sont les perturbations de circulation aboutissant très souvent sur des retards.

« Plus de 20.000 retards sur la seule ligne du très fréquenté RER A, en une année ».

Mais que risquez-vous en empruntant  les métros, tramways, bus, trains… ?

C’est bien connu, l’équation : Métro + Boulot + Dodo n’est pas égale à une bonne gestion du stress. Effectivement, les transports en commun influencent négativement la gestion de nos émotions, notre comportement vis-à-vis d’autrui, etc…

Au final, ils menacent trois sphères essentielles à notre bien-être quotidien ; à savoir :

  • La vie privée. On sacrifie une partie cruciale de son temps qui aurait pût être consacrée à ses enfants, son concubin, ses amis, ou encore mieux… son sommeil ! En conséquent, on se retrouve sensiblement moins au domicile familial et notre absence peut avoir des retombées assez lourdes.
  • Le travail. Le cabinet Technologia qui est spécialisé dans la prévention des risques professionnels a réalisé une étude qualitative auprès de représentants du personnel (RP) et de 150 directeurs des ressources humaines (DRH), au sujet des transports en commun. L’analyse des résultats n’est pas très réjouissante, assurément, les professionnels interrogés désignent les transports en commun comme responsable de nombreux désagréments tels que :
    • La fatigue sur le lieu de travail engendrant un manque d’efficacité
    • L’apparition d’une pression vis-à-vis de son N+1
    • L’impossibilité de voir sa carrière évoluer

Nous vous conseillons de lire l’article : Les clefs pour gérer son stress au travail (https://skappy.co/blog/2016/02/10/les-clefs-pour-gerer-le-stress-au-travail/)

  • La santé. C’est en quelque sorte l’addition des deux points cités précédemment. Le déséquilibre sur le plan privé et professionnel peut affecter la santé des voyageurs avec l’installation d’un stress récurant. Lorsqu’il devient chronique, le stress peut participer de façon importante au mal-être, à l’affaiblissement du système immunitaire et au développement de certains troubles/maladies.

On retrouve différents maux découlant d’un stress répété tels que : un vieillissement accéléré, un système immunitaire défaillant, une dépression, une fatigue chronique, de l’anxiété, ainsi que l’accroissement de maladies que peuvent être le cancer, le diabète ou toutes autres maladies chroniques.

Jusque-là ce fut la partie « sombre » de l’article, passons désormais à un axe beaucoup plus optimiste, car rappelons le, vous êtes sur le blog de Skappy !

S’il vous est impossible de mettre un pied dans les transports en commun…

…il existe une solution radicale afin d’éviter le stress émanant dans ces derniers: ne pas les prendre ! Désormais il existe une multitude d’alternatives avec pour chacun des avantages respectifs :

  • Le covoiturage. Populaire depuis peu, ce nouveau système de transport se basant sur le système de l’économie collaborative fédère de nouveaux adhérents tous les jours au détriment de nos chers et tendres amis que nous n’oublions pas : la SNCF et la RATP.
    Les avantages :

    • Economique : Vous dépenserez en moyenne 5€ pour 80km contre 20€ en train.
    • Convivial : Vous allez rencontrer des voyageurs désireux de partager leurs expériences parfois très enrichissantes.
  • Vélo. Initié par Bertrand Delanoë pour la ville de Paris en 2007 et s’inspirant des pays nordiques ; le projet des vélos accessibles via des bornes disposées dans toutes la ville a vu son concept exporté dans de nombreuses villes de France.
    Les avantages :

    • Ecologique : A l’inverse des bus, métros, RER,… les vélos ne polluent pas l’environnement. Vous ferez donc un véritable geste pour la planète bleue.
    • Hygiène de vie : Aussi court que le trajet puisse être, vous vous maintiendrez en forme avec cette activité physique quotidienne.

Et si vous êtes allergique à n’importe quel type de transport quel qu’il soit, vous pouvez toujours opter pour le travail à domicile, que l’on appelle : télétravail. Avec le développement d’internet, de nouveaux métiers sont apparus, dont certains offrants la possibilité d’être opérationnel à distance.

Si vous êtes prêt à vaincre ce monstre qu’est le stress…

…nous avons pensé à vous en établissant une liste de conseils à suivre pour être zen, détendu et surtout souriant dans les transports en commun.

  • Observez les autres voyageurs. Sans les dévisager bien évidemment, amusez-vous à guetter la moindre réaction de vos concitoyens face à des situations les mettant à rude épreuve. Le petit bambin qui pleure sans arrêt, le train avec 10min de retard, le jeune qui court après son bus, etc.
  • Laissez votre esprit s’évader. Si vous examinez les autres voyageurs justement, vous remarquerez que de nombreux usagers utilisent cette méthode. Certains vont se replonger dans le livre qu’ils n’ont pas fini la veille ; d’autres se détendent avec de la musique relaxante (La Musique Multidimensionnelle) ; ou encore stimulent leurs méninges via des jeux interactifs sur leur smartphone. En mettant ces pratiques à l’ouvrage, vous serez détendu ; apte à décrocher un grand sourire à tout moment.
  • Usez de votre temps astucieusement. Le temps dans les transports prend plusieurs minutes. Pourquoi ne pas les utiliser à bon escient ? En apprenant une langue par exemple, grâce aux nombreuses applications mobiles existantes. N’hésitez pas à vous entrainer à haute voix, ce qui risque d’en faire rire plus d’un autour de vous.
  • Faites appel à Skappy. Que cela soit sur notre blog à travers des articles ou sur notre site (lien du site) par le biais de l’application ; Skappy vous aidera à mettre votre stress au défi pour en ressortir zen et jovial.

Pour conclure, afin de surmonter l’ambiance pesante des transports en commun, il faut avant tout adopter un état d’esprit de Skappier. C’est-à-dire être optimiste, relativiser et toujours avancer sur le ton de l’humour.

Romahn CHEDLI

Community Manager

The following two tabs change content below.
Romahn Chedli

Romahn Chedli

Le football comme source de bien-être, j'utilise Skappy pour vous le transmettre !